Les centres sociaux se mobilisent contre le désengagement de l’Etat

Face à la baisse des financements, aux subventions aléatoires, aux incertitudes permanentes, les centres sociaux se mobilisent pour défendre leurs valeurs de démocratie, de solidarité et de dignité humaine.

Les centres sociaux sont des équipements de proximité qui agissent pour et avec les habitants dans des domaines aussi différents que l’éducation,  la prévention, le logement, la lutte contre toutes formes de violence, d’incivilité et de discrimination.

Dans le département des Bouches-du-Rhône, les 48 centres sociaux fédérés par l’Union des centres sociaux (UCS 13) représentent 1.200 emplois, 2.000 bénévoles, 96 accueils de loisirs, et un poids économique de 25.000.000 €.

Ces lieux d’accueil, de convivialité et de vie sont aujourd’hui menacés par la cruelle baisse des financements et la diminution drastique des aides à l’emploi, alors même que l’efficacité des centres sociaux, dans la réduction des fractures sociales, dans l’accompagnement éducatif, dans les projets d’insertion et dans la lutte contre les discriminations, est reconnue unanimement par les plus hautes autorités politiques.

La mobilisation

«Aujourd’hui plus que jamais, la solidarité de la société en faveur des plus démunis est une nécessité. La présence de l’État dans les quartiers dits prioritaires doit être effective et la reconnaissance de l’action des centres sociaux doit être réaffirmée.»

déclare Marie-Madeleine QUILICHINI-PRAT, Présidente de l’UCS 13.

Le 5 octobre prochain, les habitants, usagers, partenaires et élus qui croient à l’utilité et l’efficacité des centres sociaux comme lieux de ressources et de lien social, exprimeront leur désaccord face au désengagement de l’Etat,  lors d’une manifestation organisée par  l’Union des centres sociaux 13.

Cette manifestation aura lieu :

Mercredi 5 octobre à 11h00

Place Félix Baret

13006 Marseille