A la découverte des Balades Urbaines Capitales

Le lancement des Balades Urbaines Capitales a eu lieu officiellement, le 5 mars dernier lors d’une conférence de presse organisée au J1 à Marseille.
Les Balades Urbaines Capitales animées par 12 animateurs touristiques et culturels sont ouvertes au public depuis quelques semaines, mais cette rencontre fut l’occasion pour tous les partenaires* de qualifier ce projet de « véritable réussite ».

En rappelant l’origine des Culture Pilots – inspiré d’une expérience menée à Linz en 2009 alors Capitale européenne de la culture – Ulrich Fuchs, directeur adjoint de MP 2013 a salué le « caractère européen du projet qui permet aux citoyens et aux habitants de poser un regard différent sur leur ville ».

Michel Deneux, délégué départemental de l’UCS 13, a rappelé que les balades sont aussi et surtout « un moyen de donner une autre image des quartiers et valoriser leurs potentialités. Tout cela à partir d’une démarche participative qui fonde l’action des centres sociaux associatifs. »

Laurence et Nicolas, animateurs touristiques et culturels, ont évoqué l’intérêt et le plaisir de créer leur balade, et l’enthousiasme avec lequel ils la partagent avec le public. Danielle Galus, directrice du centre social Saint-Gabriel, a souligné quant à elle, la dimension d’insertion professionnelle et le lien à développer avec les entreprises des quartiers impliqués.

*Marseille Provence 2013, l’UCS 13 et les six centres sociaux : Albert Schweitzer (Miramas), Baussenque (Le Panier), Del Rio (La Viste), Roy d’Espagne (Parc du Roy d’Espagne), Saint-Gabriel (Canet –Bon Secours), Val Plan Bégudes (La Rose).

photo © Nicolas Félician

Voir le dépliant et les informations pratiques

Voir le dossier de presse en ligne

REVUE DE PRESSE :

Et sur Internet,

Les Balades Urbaines Capitales sont aussi sur le site Hôtel du Nord CLIQUER ICI POUR Y ACCÉDER


    Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission européenne.

    Cette publication n’engage que son auteur et la Commission n’est pas responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues.