Tous les articles zooms

Du bouche-à-oreille au lien social

Dès la première semaine du confinement, le centre social Sainte-Elisabeth (Marseille 4e) a assuré une continuité et une présence dans le quartier. « Nous nous sommes adaptés en fonction de l’actualité et des demandes des habitants qui se sont mobilisés, lance Jérôme Aubrun, directeur. La référente famille a mis en place une veille sociale auprès des familles et quelques administrateurs ont appelé à tour de rôle les personnes âgées. Ces contacts nous ont permis de mener des actions à l’échelle du quartier, assez discrètement, grâce au bouche-à-oreille, ajoute-t-il. Notamment la collecte et la distribution de colis alimentaires à quelques familles, en lien avec la boulangère. »

Au fil des jours, les activités de l’équipe ont évolué ; « après les vacances scolaires, les demandes d’aide aux devoirs ou de ressources éducatives étaient plus nombreuses. Les semaines passant, le travail d’écoute s’est développé car les habitants avaient besoin de parler ou d’être aidés pour des questions d’accès aux droits, bien sûr nous avons distribué des attestations de déplacements. Tout cela revenait, en fait, à garder le lien. Début mai, le groupe qui participe à l’atelier couture a proposé de fabriquer des masques en tissu. Nous avons donc organisé une collecte de linge qui a été trié, découpé et recousu selon un modèle ». Cinq couturières, des habituées pour la plupart, se relaient dans la salle réaménagée pour répondre aux consignes sanitaires.

« Organiser la reprise et la réouverture a pris du temps, précise Jérôme. Aujourd’hui nous réfléchissons aux semaines et aux mois à venir : comment retourner vers les habitants en adaptant notre travail bien-sûr. Deux groupes de parole sur la parentalité vont être menés en visioconférence. Petit à petit nous allons reprendre nos rencontres, avec l’idée de se revoir, de discuter notamment avec le groupe des séniors. Nous avons la chance d’avoir un jardin et une forêt. Le besoin de se retrouver, de comprendre ce qui va se passer dans l’année à venir devient crucial. Quand et comment allons-nous organiser des repas, des séances de cinéma en plein air… refaire fonctionner ces outils essentiels qui favorisent le lien social. »

Centre social Sainte-Elisabeth > ICI
Deux participantes de l’atelier couture

Plus de Zoom sur le réseau