Regarder de près les séniors dans les centres sociaux

Patricia Floch se présente comme la secrétaire du conseil d’administration, adhérente, bénévole depuis la création du centre social La Garde (Marseille), il y a plus de 30 ans.

Avec le projet de télé participative développé au centre social, elle s’est formée au journalisme. Depuis une quinzaine d’années, elle assure cette mission lors des Médialab (plateau télé et débat en direct sur une thématique) ou pour la réalisation de reportages. C’est donc ce rôle qu’elle a tenu dans l’équipe de bénévoles, avec Chantal Loichot et Gilles Floch, qui a réalisé un reportage sur les séniors dans les centres sociaux inscrit dans le projet Bien vieillir financé par la CARSAT. Le film

« Je voudrais préciser que le film et le montage ont été réalisés avant le confinement. Nous n’avons pas pu présenter le film ni faire de débat comme cela était prévu avec l’UCS 13, le 30 mars dernier au cinéma L’Eden de La Ciotat avec des séniors et des partenaires, lance d’emblée Patricia, avec regret. Faire réaliser ce film par des séniors est un choix, poursuit-elle, parce qu’étant nous-mêmes concernés, nous portons un regard différent. Nous avons pris le temps de rencontrer des séniors et des professionnels dans plusieurs centres sociaux à La Ciotat, Salon-de-Provence, Port-de-Bouc, Marseille, Vitrolles. Nous avons partagé du temps avec toutes ces personnes, créé du lien, discuté. C’était aussi une manière de les rassurer sur qui on était. Nous avons découvert de belles expériences et les personnes se sont livrées face à la caméra. »

Et Patricia de préciser : « Toutes ne se reconnaissent d’ailleurs pas dans cette catégorie. C’est une appellation parfois négative. Et les séniors d’aujourd’hui ont travaillé, sont encore jeunes et actifs. Ils ont envie de faire plein de choses, de profiter, de donner, de s’épanouir. Mais surtout, où que ce soit, les personnes recherchent avant tout la rencontre et le lien plus que l’activité elle-même. Le lien, le réconfort, l’amitié, être dans un groupe, se sentir bien. »

Un sentiment qui a été éprouvé ces dernières semaines. « La période de confinement est passée par là, l’isolement qui va avec, la fermeture des centres sociaux. Tout cela va changer notre regard et modifier la vision que nous avions des projets séniors et certainement renforcer leur importance. C’est pour cela que nous devons diffuser ce film et de débattre de cette question. »

Centre social La Garde (Marseille 13e ardt) – tél. 04 91 70 05 78centre.social.la.garde@numericable.fr